Journée internationale des cancers pédiatriques

Le 15 février marque la journée internationale du cancer pédiatrique.

Lancée en 2001 par le réseau d’associations Childhood Cancer International, cette journée est l’occasion de rappeler la mobilisation des acteurs du Grand Est à travers notamment les réseaux GE-HOPE ou HOPLAM dédiés aux enfants et adolescents de moins de 18 ans.

Chaque année, près de 2 500 nouveaux cas de cancers sont recensés chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.
La mise en place d’une organisation des soins de traitement du cancer adaptée aux besoins spécifiques de l’enfant, l’adolescent et du jeune adulte est une ambition forte portée par l’Institut national du cancer depuis sa création.
Elle a fait l’objet de plusieurs mesures structurantes des trois plans cancers successifs. Les principes de l’action menée depuis 2004 dans le domaine des soins à destination de ces populations reposent sur une plateforme d’évidences :

  • l’accès de tous à une expertise pluridisciplinaire, au sein de structures et via des professionnels dédiés,
  • une coordination de leurs parcours et la continuité des soins, une information éclairée.
  • La prise en compte adaptée de leurs particularités, celle des besoins de leurs proches en constituent une partie intégrante, qu’il s’agisse d’une offre de soins de support dédiée, de la préservation de la fertilité, de l’accompagnement et hébergement des familles, du soutien social, scolaire et/ou professionnel.

7 organisations hospitalières interrégionales d’oncologie pédiatrique

La mesure 37 du premier Plan cancer (2003-2007) et la circulaire de 2004 relative à l’organisation de soins en cancérologie pédiatrique ont donné son impulsion à l’offre de traitement du cancer chez l’enfant et l’adolescent.
Cette structuration, régionale et interrégionale, qui repose sur l’agrément de sites de recours et de sites de proximité, a permis d’aboutir à un maillage cohérent garantissant l’accès pour tout enfant à une offre sur l’ensemble du territoire.
Ces sites répondent à la double exigence d’offrir à chaque enfant le meilleur traitement possible, le plus près possible de son lieu de vie, ambulatoire autant que faire se peut, avec la garantie d’un accès effectif à une offre spécialisée de recours, lorsque certaines compétences ou techniques spécifiques ou rares le nécessitent.

La prise en charge de ces cancers s’effectue dans des centres spécialisés en cancérologie pédiatriques identifiés au sein de chaque région. Ces centres répondent aux critères d’agrément pour la pratique du traitement des cancers des enfants et adolescents de moins de 18 ans (INCa).

Au total, 47 établissements de santé ont ainsi été identifiés comme centres spécialisés en cancérologie pédiatrique. L’organisation du Grand Est est le réseau GE-HOPE.

GE-HOPE : l’organisation interrégionale d’hémato oncologie pédiatrique du Grand Est et de la Bourgogne Franche-Comté

L’objectif du réseau GE-HOPE est de répondre avec une plus grande efficacité et une meilleure réactivité aux demandes de prises en charge des cancers chez l’enfant et l’adolescent.
La pierre angulaire de cette organisation est l’organisation de Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) interrégionales hebdomadaires.

Les centres de référence d’oncohématologie pédiatrique du réseau GE-HOPE

  • CHU de Nancy – Coordonnateur
  • CLCC Alexis Vautrin – Nancy
  • CHU de Besançon
  • CHU de Dijon
  • CLCC GF Leclerc-Dijon
  • HUS Strasbourg
  • CLCC Paul Strauss – Strasbourg
  • CHU Reims
  • CLCC Jean Godinot – Reims

HOPLAM : Hémato Oncologique Pédiatrique Lien entre l’Alsace et la Moselle

Le réseau HOPLAM est la concrétisation d’une démarche qualitative d’organisation mise en place depuis plusieurs années entre les équipes pédiatriques des hôpitaux de Mulhouse, Colmar, Strasbourg, Haguenau et Sarreguemines.

Depuis sa structuration au printemps 2017, le réseau HOPLAM apporte expertise et formation aux équipes de soins primaires pour accéder au diagnostic hématologique ou oncologique et accélérer la prise en charge des enfants, des Adolescents et Jeunes Adultes de de 0 à 18 ans.

Juin 2021 : colloque international en cancérologie pédiatrique (initialement prévu en 2020 et reporté)

Les objectifs de ce séminaire sont, par l’échange scientifique, de favoriser l’interdisciplinarité et les coopérations internationales sur la recherche fondamentale concernant les cancers pédiatriques avec une implication particulière de jeunes chercheurs et des associations de patients et de parents.

Les appels à projets lancés en 2019 et 2020 seront suivis et évalués. La réflexion continue avec la Task Force pour décider de renouveler les appels innovants ou en mettre en place de nouveaux dans le cadre de la poursuite annuelle d’un budget supplémentaire alloué pour la recherche fondamentale sur les cancers de l’enfant.

illustration neon