COVID-19 et Cancer : l’INCa souligne la mobilisation et l’exemplarité du GE

Dans son appel à ne pas renoncer aux soins, l’Institut National du Cancer (INCa) souligne l’exemplarité des professionnels et établissements de santé du Grand Est réunis au sein de NEON, le réseau de cancérologie Grand Est.

2 priorités aujourd’hui : garantir le suivi et la continuité des soins en cancérologie tout en évitant les pertes de chance.

Lors de la 1ère vague,  la mobilisation de tous les professionnels de santé a permis de mettre en place de nouvelles organisations pour pallier la fermeture de blocs opératoires et adapter les traitements anticancéreux. Le réseau NEON, en lien avec l’ARS, a rapidement déployé un plan d’action pour soutenir les professionnels et les établissements dans ces adaptation et réorganisations. Les équipes ont déployé des dispositifs adaptées au contexte local/régional, et assuré l’accompagnement des patients atteints de cancers en leur garantissant des soins répondant aux mêmes exigences de qualité et de sécurité qu’en période hors COVID.

Avec la deuxième vague, l’adaptation permet de répondre aux priorités de la filière cancérologie du Grand Est pendant l’épidémie COVID-19 :

  • garantir la continuité des prises en charge,
  • éviter les pertes de chance.

Adapter la filière oncologie pour garantir la qualité et la continuité des soins  

Pour le réseau NEON, cela s’est traduit notamment par la continuité des réunions de concertation pluridisciplinaire en facilitant leur organisation à distance afin de ne pas créer de rupture dans l’accompagnement des patients. NEON a rapidement mis en ligne également sur son outil Oncologik, la page « COVID-19 et cancer » regroupant des recommandations et avis des organismes nationaux et des sociétés savantes.   Un dispositif d’information, à destination des patients, a également été développé pour les orienter dans cette période d’épidémie comme l’explique le Président du réseau, le Professeur Tan Dat N’Guyen, et le médecin coordinateur Isabelle Klein :

NEON, le réseau régional de cancérologie du Grand Est, s’est d’emblée mobilisé au côté des professionnels, des établissements et de l’Agence régionale de santé pour maintenir la prise en charge des malades malgré la pandémie. Une des priorités a été l’organisation à distance des réunions de concertation pluridisciplinaires (RCP) permettant de construire les parcours de soins personnalisés des malades. Nous avons aussi centralisé, et mis à disposition de tous les praticiens, les recommandations de bonnes pratiques de soins en cancérologie adaptés au risque COVID19. Le retour d’expériences du terrain a montré une mobilisation et une coopération sans précédent entre les équipes de soins qui ont permis une continuité des prises en charge. La mise en ligne, en juin, du site www.cancersolidaritevie.fr qui propose aux patients une orientation vers les dispositifs d’aide, tout en les sensibilisant à la nécessité de poursuivre leurs soins, s’inscrit également dans le plan d’action défini pour garantir la continuité des prises en charge en cancérologie dans notre région

Professeur Tan Dat N’Guyen, président du réseau NEON et Isabelle Klein, médecin coordinateur.

A propos du réseau NEON

NEON (NEtwork ONcology), créé le 1er janvier 2019, est le Réseau de Cancérologie du Grand Est.

Pour répondre au besoin d’harmonisation, de partage et d’innovation des pratiques et des connaissances en cancérologie, les anciens réseaux CAROL, ONCOCHA et ONCOLOR ont mutualisé leurs savoirs, leurs expertises et leurs expériences, pour donner naissance au réseau de cancérologie Grand Est (RCGE) : NEON.

NEON s’inscrit dans une logique de coordination des opérateurs de santé à l’échelle régionale et d’amélioration continue afin de mieux prendre en compte les évolutions technologiques et thérapeutiques en cancérologie, au bénéfice des malades.

Les équipes réparties à Nancy, Reims et Strasbourg sont un véritable atout pour construire des relations de proximité avec les acteurs sur le terrain et poursuivre une coordination territoriale adaptée aux réalités des ex-régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne afin d’améliorer la prise en charge globale des patients atteints de cancers.

Elles sont garantes d’un système pluridisciplinaire cohérent de soins et de recours sur l’ensemble de la région Grand Est, au service des personnes malades, des aidants et de leurs proches.

Depuis sa création, NEON a ainsi formalisé des solutions qui répondent aux objectifs d’harmonisation, de lisibilité,  de qualité et de sécurisation des pratiques et a renforcé aussi la coordination d’actions pluridisciplinaires vers les acteurs de la cancérologie adulte, pédiatrique et gériatrique à travers différents chantiers et projets.

Voir : communiqué de presse de l’INCa