Diplôme Universitaire Oncobiologie 2021/2022 en distanciel

Proposé par l’Université de Strasbourg, pour l’année 2021/2022, ce diplôme sera dispensé pour la première fois à distance.

L’objectif de cette formation est de comprendre la nécessité et l’utilité des biomarqueurs tumuraux et leur utilisation à visée thérapeutique.

Date limite d’inscription : 29 octobre 2021
Date limite de dépôt des mémoires : 10 septembre 2022
Soutenance orale : 7 octobre 2022
L’ensemble des cours seront en distanciel

Dans une première partie se déclineront à la fois les techniques utilisées pour la détermination de ces biomarqueurs, le matériel requis, les bases fondamentales qui ont abouti à ces marqueurs et les nécessités thérapeutiques dans ce domaine.
Dans un second temps, des ateliers thématiques (cancers pulmonaires, cancers colo-rectaux, cancers mammaires, cancers urothéliaux, oncologie des sarcomes, tumeurs cérébrales et cancers pédiatriques) complèteront la formation oncobiologique.

Public concerné :

Formation initiale : interne de 4ème année de DES d’Oncologie, de Pédiatrie, de Radiothérapie, de Biologie et
d’anatomie pathologique, interne en fin de cursus de Pharmacie.

Formation continue : médecins publics ou privés détenteurs d’un diplôme d’anatomie pathologique, médecins
biologistes, médecins oncologues médicaux, pédiatres (à orientation oncologique), pharmaciens. Les médecins
étrangers dans les mêmes domaines peuvent s’y inscrire.

Il est nécessaire dans ce cadre d’avoir à la fois des connaissances théoriques sur les marqueurs, la façon de les étudier mais aussi sur leur utilisation dans des essais cliniques en cancérologie adulte et pédiatrique.

L’Oncobiologie est une thématique de développement récente, liée à l’utilisation de plus en plus fréquente, en routine oncologique, de biomarqueurs tumoraux nécessaires au diagnostic et à la prise en charge des patients.
Cette formation répond à une demande sanitaire de développement de biomarqueurs par l’INCa (Institut National des Cancers) et l’optimisation de leur recherche avec des techniques cellulaires, moléculaires ou protéiques de pointe. Les pathologistes, les biologistes et les oncologues sont impliqués dans ces développements et ont besoin de formations complémentaires dans ce domaine.

http://med.unistra.fr/fre