Lancement de l’expérimentation « un psy auprès des patients en canérologie »

Afin de permettre à tous de bénéficier d’un soutien psychologique au moment opportun, l’expérimentation est lancée en 2021 sur trois territoires du Grand Est : quelles en sont les conditions ?

Tout le monde n’habite pas à proximité de son lieu de traitement. Tout le monde ne ressent pas toujours le besoin de parler au même moment du parcours de soins. Tout le monde n’a pas forcément envie de retourner une nouvelle fois à l’hôpital pour pouvoir extérioriser ses ressentis.

Afin de permettre à chacun d’être soutenu , lorsque le besoin s’en fait sentir, près de chez soi, ou même à son domicile, une expérimentation est lancée sur les territoires de Brieyde Lunéville et du Grand Reims.
Les personnes sous traitement ou ayant terminé leurs traitements peuvent bénéficier de 10 séances de suivi psychologique en ville, intégralement prises en charge. Certaines de ces séances peuvent aussi s’adresser aux proches.

Pour accéder au dispositif, une ordonnance du médecin traitant ou de l’oncologue est nécessaire, ou une demande écrite d’un professionnel paramédical. Puis la PTA (Plate-forme Territoriale d’Appui) ou le Réseau du secteur géographique concerné se charge de trouver un(e) psychologue formé(e) affilié(e) au dispositif et exercant à proximité du lieu d’habitation : cf. ci-dessous la rubrique Les Acteurs.

À noter : l’expérimentation démarre à partir de mars/avril 2021.