Parcours Ville Hôpital

Dans ses nouvelles missions, NÉON contribue à l’expérimentation de nouvelles organisations en santé.

Objectifs des projets et actions déployés par le réseau de cancérologie :

  • améliorer le parcours des patients, l’efficience du système de santé, l’accès aux soins et la pertinence de la prescription des thérapies anticancéreuses,
  • garantir la qualité et la sécurité des parcours des patients sur l’ensemble du territoire,
  • contribuer à une meilleure coordination des acteurs,
  • faire monter en compétences les équipes de soins primaires,
  • accéder à une information de référence adaptée,
  • faciliter l’accompagnement des patients pendant et après la maladie.

En fonction des demandes des acteurs territoriaux, les équipes du réseau NEON s’impliquent auprès des professionnels de ville :

  • en mettant à disposition des professionnels hospitaliers et du 1er recours des outils tel que l’annuaire des soins oncologiques de support,
  • en venant en appui méthodologique aux coordinateurs des HAD qui ont une activité de chimiothérapie à domicile en lien avec l’OMÉDIT Grand Est,
  • en accompagnant les coordinateurs des structures de coordination territoriales (plateformes territoriales d’appui, dispositif d’appui à la coordination et communautés professionnelles territoriales de santé),
  • en développant des actions innovantes pour faciliter la prise en charge des patients (projet PICTO-AKO@dom, préservation de la fertilité, plateforme de soutien CSV, formation aux nouvelles thérapies).

Les principaux projets menés par le réseau NEON

OASIS : le groupe Annuaire des ressources en soins oncologiques de support

Pour faciliter les échanges entre les professionnels et aider les patients dans leur parcours de soins, le réseau a identifié les ressources en soins oncologiques de support que ce soit des établissements hospitaliers, des réseaux de soins, des HAD ou des SSIAD. Une nouvelle version informatisée est en cours de développement et sera accessible en ligne, pour tous, prochainement.

Pour en savoir plus sur OASIS contactez A.F FERTE

 

Chimiothérapie A Domicile – CAD

L’arrêté du 20/12/2004 (fixant les conditions d’utilisation des anticancéreux injectables inscrits sur la liste prévue à l’article L. 5126-4 du code de la santé publique) a donné pour mission aux Réseaux Régionaux de Cancérologie de proposer un cadre de mise en œuvre de la chimiothérapie à domicile (CAD) en lien avec les établissements de santé, titulaires de l’autorisation ou associés pour la pratique de la chimiothérapie.

Le réseau a mis en place, en accord avec les professionnels de santé et l’ARS GE, sur la base de travaux des instances nationales (INCa), un cadre d’organisation de la prise en charge des chimiothérapies à domicile. Ce cadre définit, par l’intermédiaire d’une charte et d’un modèle de convention, un certain nombre de procédures écrites permettant de garantir une qualité et une sécurité des soins équivalentes à celles d’une prise en charge en établissement de santé.

 Si l’état général du patient le permet et si la faisabilité du traitement à domicile est vérifiée, la réalisation de la chimiothérapie à domicile peut être proposée au patient. Ce dernier est libre d’accepter ou non cette alternative. Lorsqu’il l’accepte, le patient signe un consentement écrit.

Tout en respectant ce cadre de procédures générales (charte et convention) validé par l’ARS, un établissement de santé autorisé ou associé de Lorraine est libre d’organiser son circuit de la chimiothérapie à domicile selon la nature des traitements externalisés, son niveau d’activité, son bassin de population et ses liens avec les acteurs libéraux et/ou les HAD (circulaire du 1/12/2006).

Au niveau régional, les HAD ou toute autre organisation doivent respecter le cadre régional retenu.

Un groupe de professionnel (oncologues, hématologues, pharmaciens, OMÉDIT) est en charge de valider le thésaurus des molécules externalisables. Le choix des molécules tient compte de leur sécurité d’administration et de la durée de perfusion en ville (1h maximum au domicile du patient).

L’ensemble des documents produits (charte, convention, dossier de liaison patient, indicateurs de suivi, convention de sous-traitance de préparation des thérapies IV) est disponible sur demande.

Pour en savoir plus sur la Chimiothérapie À Domicile, contactez N.FABIE

Lien avec les coordinations de terrain

Les équipes de NEON s’impliquent auprès des professionnels de ville par, notamment, la participation aux instances de certaines plateformes territoriales d’appui et/ou de communautés professionnelles territoriales de santé, la rencontre et l’appui aux coordinateurs de certaines maisons de santé pluri professionnelles, etc.

Outre OASIS, le réseau met également à disposition des professionnels de ville d’autres outils leurs permettant de prendre en charge les patients à domicile : références en soins oncologiques de support et formations en e-learning (soins de support, gestion des EI liés aux thérapies orales, posture éducative, prise en charge en oncopédiatrie, évaluation oncogériatrique).

Via son antenne de Reims, le réseau est membre de l’AG de l’Association d’Appui aux Professionnels de Santé qui est l’opérateur de 3 PTA sur le territoire. Les échanges avec le Réseau Oncologique d’Alsace RODA permettent de développer des actions partagées (annuaire régional des soins de support, accompagnement des patients sous thérapie orale). Le réseau siège est membre du conseil d’administration du réseau Nancy Santé Métropole et représente les réseaux régionaux au sein du Conseil d’administration de CODAGE (Collectif des Dispositifs d’Appui en Grand Est).

Pour en savoir plus sur la coordination de terrain, contactez I.KLEIN

Assurer la continuité des parcours patients « ville-hôpital-ville »

  • Suivi des patients sous thérapies orales anticancéreuses

Dans le cadre de son soutien à l’innovation, NEON porte le projet PICTO-Ako@dom en partenariat avec Continuum+, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, l’association Patients en réseau et avec le soutien de l’URPS Pharmaciens Grand Est ainsi que des établissements de santé autorisés du Grand Est.

Le projet réunit trois actions simultanées :

  • l’accompagnement du patient, sous thérapies orales, par son pharmacien d’officine à domicile (PICTO)
  • l’accompagnement du patient fragile, sous thérapies orales, par son IDE libérale à domicile (Ako@dom)
  • le suivi par des IDE de coordination des patients sous immunothérapie (projet HUS).

Le parcours PICTO a pour objectif de proposer 4 séances d’accompagnement thérapeutiques du patient par un pharmacien d’officine formé dans le cadre des prescriptions de chimiothérapies orales.
Un test de faisabilité sur 13 officines a été mené en 2019. Les patients ont été très satisfaits du temps d’échange avec les pharmaciens qui leur a apporté connaissances et autonomie sur leur traitement. Ils ont également apprécié que leur vie quotidienne soit prise en compte. Les pharmaciens d’officine ont pris conscience de la nécessité d’une formation et d’un encadrement pour mener à bien ces entretiens. Les pharmaciens se sont sentis valorisés dans leur métier en étant confortés dans leur rôle d’interlocuteur privilégié du patient.

Le parcours Ako@dom propose aux patients les plus fragiles des visites à domicile par leur IDEL formé(e) au suivi des effets indésirables des thérapies orales anticancéreuses. Une centaine de patients des HUS a déjà bénéficié du dispositif.

Le parcours AKO@DOM-Immunothérapie sera testé durant cette expérimentation par les HUS avant d’être proposé à d’autres établissements du Grand Est. L’objectif est d’organiser la filière hospitalière de recours, et le suivi ville-hôpital, de dépister et traiter les événements indésirables (EI) potentiellement graves et de faciliter l’observance. Ce parcours s’appuie sur le suivi à domicile des patients sous immunothérapie par leur IDEL formé(e), complété par un suivi par l’IDEC hospitalièr(e).

Ces parcours sont intégrés dans une application numérique dédiée qui permet la mise en relation des différents acteurs en santé du patient et le partage d’informations de santé des professionnels du patient.

L’objectif de ces parcours est de prévenir et gérer les effets indésirables liés aux traitements, d’améliorer l’observance, la qualité de vie et de réduire les pertes de chance en tenant compte des critères de fragilité propres aux malades.

Pour sa mise en œuvre, ce projet innovant fait actuellement l’objet d’une demande de financement au titre de l’article 51 de la LFSS.

Pour en savoir plus sur Ako@dom-PICTO contactez N. FABIE

  • Organisation des parcours des patients sous immunothérapie

Un comité de pilotage a été initié par le NEON pour :

  • identifier un réseau de correspondants spécialistes des toxicités immunologiques,
  • mettre en place l’accès à une RCP de recours,
  • produire une formation e-learning sur la gestion des effets indésirables, destinée à tous les professionnels du Grand Est.

Annuaire Grand Est des référents spécialistes des toxicités immunologiques – A venir

Accès à la formation à la gestion des effets indésirables des immunothérapies

Pour en savoir plus sur le groupe Immunothérapie Grand-Est, contactez N. Fabié

  • Cancer Solidarité Vie (CSV) : améliorer et simplifier les les parcours de vie des malades et de leurs proches

L’objectif de CSV est de mettre à disposition des personnes atteintes de cancer, de leurs proches, des aidants ainsi que des professionnels, un site internet fiable et convivial, centralisant les informations, les ressources, organismes,… autour des thématiques de la vie quotidienne.

Elles se déclinent autour de 3 axes principaux 

  • Faciliter l’accès à une information de qualité, vérifiée pour les personnes atteintes de cancer et leurs proches
  • Rendre lisible l’offre de services et d’accompagnement
  • Valoriser le tissu local public, privé et associatif

L’association est également sur Facebook!

Pour en savoir plus, visitez la page Cancer Solidarité Vie ou contactez I.Klein

illustration neon