En 2024, les équipes de l’Institut de Cancérologie de Lorraine sont fières de fêter les 100 ans de la création de leur établissement et ses 100 ans d’expertise aux niveaux régional, national et internationnal.

2024, une année de centenaire bien rythmée !

12 janvier 2024 – Cérémonie des vœux : Cérémonie des vœux et présentation du programme du centenaire aux salariés de l’ICL.

Vendredi 23 février – 13h & Lundi 25 mars – 17hConférence historique n°1 : La création du centre anticancéreux de Lorraine : héroïsme et enthousiasme des pionniers 1900-1927, par le Pr Conroy, ancien directeur général de l’Institut. 𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡 𝑎̀ 𝑡𝑜𝑢𝑠.

Mardi 19 mars – Printemps des associations : 𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡 𝑎𝑢𝑥 𝑝𝑟𝑜𝑓𝑒𝑠𝑠𝑖𝑜𝑛𝑛𝑒𝑙𝑠, 𝑝𝑎𝑡𝑖𝑒𝑛𝑡𝑠, 𝑝𝑟𝑜𝑐ℎ𝑒𝑠.

Lundi 15 avril – 17h & Vendredi 19 avril – 13h – Conférence historique n°2 : L’ancien centre : héritiers et novateurs 1927-1974, par le Pr Conroy, ancien directeur général de l’Institut. 𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡 𝑎̀ 𝑡𝑜𝑢𝑠.

 Vendredi 24 mai – 13h & Lundi 27 mai – 17h – Conférence historique n°3 : La grande famille du Centre Alexis Vautrin 1974-2001, par le Pr Conroy, ancien directeur général de l’Institut. 𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡 𝑎̀ 𝑡𝑜𝑢𝑠.

Avril – Fresque historique : Réalisation d’une fresque sur la façade de l’ICL par Dr Thomas Berger & KogaOne. 𝐷𝑎𝑡𝑒 𝑑’𝑖𝑛𝑎𝑢𝑔𝑢𝑟𝑎𝑡𝑖𝑜𝑛 𝑎̀ 𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟.

Mercredi 17 avril – Village de la prévention : Piloté par la Ville de Nancy. 𝑃𝑎𝑟𝑐 𝑑𝑒 𝑙𝑎 𝑝𝑒́𝑝𝑖𝑛𝑖𝑒̀𝑟𝑒 𝑑𝑒 𝑁𝑎𝑛𝑐𝑦.

Mai à septembre – Exposition historique de l’ICL : Exposition historique au Parc de Brabois en partenariat avec la Métropole du Grand Nancy. 𝗜𝗻𝗮𝘂𝗴𝘂𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗹𝗲 𝘀𝗮𝗺𝗲𝗱𝗶 𝟮𝟱 𝗺𝗮𝗶 𝗮𝘃𝗲𝗰 𝗱𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗻𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗮𝗻𝗶𝗺𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀.

2 juin – La 1ère marche de l’ICL : 2 parcours ( sportif et famille). Animations diverses.

Mardi 3 décembre – Gala de l’ICL : 𝑂𝑢𝑣𝑒𝑟𝑡 𝑎𝑢𝑥 𝑀𝑒́𝑐𝑒̀𝑛𝑒𝑠 𝑒𝑡 𝑎𝑢𝑥 𝑔𝑟𝑎𝑛𝑑𝑠 𝑑𝑜𝑛𝑎𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑑𝑒 𝑙’𝐼𝐶𝐿.

DU 22 AU 28 JANVIER 2024, MOBILISONS NOUS AUTOUR DE LA
SEMAINE EUROPEENNE DE LA PREVENTION DU CANCER DU COL DE L’UTERUS

Si le cancer du col de l’utérus est moins « connu » que d’autres cancers il est tout aussi important d’en parler et de réaliser des examens réguliers.
On dénombre chaque année plus de 3 000 nouveaux cas et plus de 1 100 décès,
alors que 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités grâce au dépistage précoce !

Le dépistage sauve des vies, permet d’éviter les traitements lourds et aide à préserver davantage la fertilité.
Pour être efficace, ce dépistage doit être suivi, en cas de positivité du test, d’une prise en charge adéquate.
Le CRCDC Grand Est s’assure du bon suivi des femmes et les relance lorsqu’elles sont perdues de vue.

Le CRCDC Grand Est rappelle l’importance de la prévention et du dépistage.
Rejoignez-nous dans la lutte contre le cancer du col de l’utérus !

Accès au Communiqué de Presse du CRCDC Grand Est

Plus d’infos : www.depistagecancer-ge.fr

Information Grand Public / Informations Professionnels de Santé

Octobre Rose 2023 – Rejoignez-nous en octobre pour faire la différence

« En tant que médecin de terrain, je fais le constat d’un nombre de plus en plus important de femmes âgées de 50 à 74 ans malheureusement touchées par un cancer du sein à un stade avancé ; des femmes n’ayant pas réalisé leur mammographie de dépistage organisé sinon de manière irrégulière. A un stade avancé, le traitement du cancer est plus compliqué et son pronostic moins favorable. » 

Dr Rousselot-Marche Présidente du CRCDC Grand Est.

Dans le Grand Est, le taux de participation au dépistage organisé du sein, chez les femmes âgées de 50 à 75 ans était de 51,5 % pour la période 2021-2022 (47,7 % pour la France entière). 3 259 cancer ont été dépistés sur la campagne 2020-2021 (soit 7 cancers dépistés pour 1 000 femmes réalisant le dépistage), dont 177 cancers grâce à la deuxième lecture spécifique au programme de dépistage organisé.

En ce mois d’octobre, mois de mobilisation contre le cancer du sein, le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers Grand Est (CRCDC Grand Est) se mobilise autour du dépistage organisé du cancer du sein (DOCS) afin d’informer et de sensibiliser les femmes à effectuer régulièrement des examens de dépistage. Car un cancer du sein dépisté tôt a toutes les chances d’être guéri !

Le CRCDC Grand Est rappelle l’importance de la prévention et du dépistage. Rejoignez-nous en octobre dans la lutte contre le cancer du sein.

 Accès au Communiqué de Presse du CRCDC Grand Est et aux documents utiles ( calendrier des manifestations, dialogues, affiches, dépliants, etc.)

Plus d’infos : www.depistagecancer-ge.fr

Information Grand Public / Informations Professionnels de Santé

L’AFSOS lance le 11 octobre 2023 à Lille à l’occasion du congrès, le 3ème Baromètre des Soins Oncologiques de Support pour évaluer l’accès des patients confrontés au cancer aux soins de support sur le territoire français et guider les actions d’amélioration.

Celui-ci va permettre de mieux appréhender la couverture des besoins et attentes exprimés par les patients et d’orienter les actions des différentes parties prenantes pour améliorer l’accès des patients aux soins de support dont ils ont besoin.

L’objectif de ce baromètre est de :

  • Mesurer l’évolution des organisations et des pratiques en SOS depuis le deuxième Baromètre en 2013.
  • Évaluer l’accès des patients aux SOS tout au long du parcours de soin
  • Evaluer la satisfaction des patients sur le parcours de soins de support
  • Partager un regard croisé entre patients et professionnels de santé sur la couverture des besoins
  • Évaluer les actions à mener pour adapter l’offre/ressources de SOS aux besoins des patients
  • Mobiliser les acteurs locaux dans l’amélioration de leurs pratiques pour faciliter l’accès des patients aux soins de support

Au-delà d’une analyse de la situation, ce Baromètre 2023 prévoit d’associer les acteurs, au sein de 20 territoires étroitement impliqués dans ce projet, dans la phase d’enquête puis dans la conception de plans d’action pour mieux répondre aux besoins et aux attentes des patients.

Des partenaires clés

Dans 20 établissements français (CRLCC, CHU, CHG, CHR, Hôpitaux Privés, Cliniques), une équipe (médecin et infirmier(e)s) dédiée assure le relais sur le terrain pour mobiliser patients et soignants et les inciter à participer aux enquêtes miroirs. En 2024, ces équipes en lien avec l’AFSOS partageront les résultats sur les 20 territoires concernés et animeront les échanges avec les parties prenantes concernées pour définir des actions d’amélioration.

L’implication étroite de plusieurs associations de patients, Europa Donna, Patients en réseau, CerHom, Etincelle permettra de maximiser la mobilisation des patients.

De même, du côté des soignants, l’Association Française des Infirmier(es) de Cancérologie (AFIC) et l’Association Nationale Française des Infirmier(e)s en Pratique Avancée (ANFIPA) soutiennent l’AFSOS dans la mobilisation d’acteurs clés dans la mise en œuvre des soins de support.

Ce 3ème Baromètre des Soins Oncologiques de Support est réalisé avec le soutien institutionnel de GILEAD SCIENCES, partenaire de l’AFSOS.

Dates à retenir

Depuis le 11 octobre 2023, les patients et les soignants peuvent répondre aux enquêtes miroirs et ce jusque fin novembre 2023.

Après une phase d’analyse des réponses, les résultats seront progressivement communiqués à partir de la fin du deuxième trimestre 2024. Ils seront publiés comme en 2013 dans les revues scientifiques internationales. Ils donneront lieu à des communications lors du congrès conjoint de l’AFSOS et la Multinational Association of Supportive Care in Cancer (MASCC) en juin 2024, ainsi que lors des congrès ASCO et ESMO.

Depuis le Mardi 5 décembre, le service e-RCP est utilisé pour la gestion de 22 Réunions de Concertation Pluridisciplinaire de Champagne-Ardenne (hors CHU de Reims).

300 nouveaux utilisateurs champardennais ont ainsi intégré la plateforme et l’ensemble des dossiers patients a été repris dans e-RCP, soit près de 100 000 fiches.

Ce service numérique de gestion des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), co-porté par le DSRC NEON et PULSY, simplifie l’échange de données médicales entre les professionnels de santé dans l’ensemble du Grand Est, avec en cible 85 000 prises en charges annuelles.

Depuis le 13 novembre 2023, le service e-RCP est accessible aux utilisateurs de Champagne-Ardenne. Cette ouverture voit s’ajouter de nouveaux usages à l’activité déjà existante en Lorraine et en Alsace :  la plateforme a intégré 300 nouveaux utilisateurs champardennais et 22 réunions de concertations pluridisciplinaires.

Ce service numérique de gestion des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP), co-porté par le DSRC NEON et PULSY, simplifie l’échange de données médicales entre les professionnels de santé dans l’ensemble du Grand Est, avec en cible 85 000 prises en charges annuelles.

La reprise des données initiale de la solution web-DCR (Oncocha.net) dans e-RCP a eu lieu comme prévu dans la nuit de vendredi 10 à samedi 11 novembre 2023.
Ce sont 98 954 fiches historiques qui ont ainsi été intégrées.

C’est une étape importante de la convergence des DCC au sein du Grand Est qui a ainsi été franchie !

Des sessions de formation, dispensées par le DSRC NEON aux utilisateurs de Champagne-Ardenne, ont démarré le 7 novembre 2023 et se poursuivront tout au long du mois.

Pour un outil unique en Grand Est, les premières RCP de Champagne-Ardenne sur e-RCP pourront débuter le 5 décembre 2023.

Toutes nos félicitations à Romane PARMENTIER, chargée de mission à Strasbourg !

Notre présence, les 9 et 10 novembre 2023, à la 13ème édition du Congrès National des Réseaux de Cancérologie à Paris fut l’occasion pour nous de présenter deux posters dont celui de :

Un dispositif d’accompagnement au dépistage,  au diagnostic et à la prise en charge des cancers pour les personnes vivant avec une déficience intellectuelle > Elu 2ème prix poster du CNRC 2023.

Un grand bravo à Romane pour sa réalisation.

Dans le cadre de la feuille de route 2022-2025 de l’Agence Régionale de Santé PACA dédiée à la Stratégie décennale de lutte contre le cancerle service d’Oncologie-Dermatologie Générale-Vénéréologie de l’AP-HM-Timone et le DSRC OncoPaca-Corse, ont réalisé un MOOC TUMEURS CUTANÉES dont l’objectif est de former les professionnels de santé au repérage des lésions cutanées suspectes d’être cancéreuses.

  1. Quatre capsules à visionner et à revisionner selon vos besoins,
  2. Pour une durée totale de visionnage inférieure à 30 minutes,
  3. Une évaluation des acquis ludique à la fin de chaque (QUIZ),
  4. Une inscription gratuite mais obligatoire.

Ce MOOC cible divers professionnels de santé, tels que les médecins généralistes, les masseurs kinés, les infirmiers, les dentistes, les sages-femmes, ainsi que les podologues, tant à la ville qu’à l’hôpital.

À savoir : ce MOOC s’inscrit dans un projet plus global, destiné à faciliter l’accès des personnes présentant une lésion cutanée suspecte d’être cancéreuse à une prise en charge spécialisée (sur lequel les porteurs de ce projet travaillent activement, et dont vous serez informés dans les prochains mois).

Je suis un professionnel de santé et je peux m’inscrire au MOOC TUMEURS CUTANÉES